Pénurie du marché du neuf, développement du digital… La crise du Coronavirus a bouleversé le marché immobilier en France. Pour connaître l’évolution de la situation depuis la pandémie, notamment dans l’Île-de-France, voici les grandes tendances du marché de l’immobilier.

Avez-vous vu cela : Top 3 des raisons d'investir dans l'achat d'un bien immobilier dans une résidence pour senior

1. La persistance du marché de l’ancien

Des maisons anciennes côte à côteMalgré les effets de la crise sanitaire sur l’économie, la pandémie a tout de même épargné l’activité de l’immobilier ancien. D’après les statistiques des professionnels du secteur, le marché a su résister à la crise, car l’activité des transactions est maintenue à un rythme soutenu, même lors des différentes périodes de confinement ainsi que des incertitudes associées à la crise.

2. Une légère diminution des tarifs à Paris

La tour Eiffel au milieu de plusieurs maisons À un certain moment, notamment au début de la crise sanitaire, les prix de l’immobilier ont légèrement baissé de -4 % à -9 %. Mais, entre 2020 et 2021, d’après les notaires du Grand Paris, les ventes immobilières ont connu une hausse de + 16 % qui représentent environ 36 400 ventes. Dans la capitale, le prix du mètre carré est toujours supérieur à 10 000 euros.

Lire également : Investir en immobilier est il une bonne idée ?

3. Une pénurie du marché du neuf

Une maison en constructionAu début de la pandémie du Coronavirus, le marché du neuf a traversé de nombreuses péripéties : baisse des permis de construire, recul des mises en chantier, report des projets immobiliers, réservations en chute, etc.
Mais, la bonne nouvelle est que la situation est en train de s’améliorer en Île-de-France depuis le deuxième trimestre 2021. On a d’ailleurs enregistré environ 7 225 contrats de vente, entre avril et juin 2021. Ceci représente une hausse de 15 % par rapport à l’année 2020. En seulement un an, le niveau de ventes a augmenté de + 10 à + 20 % dans l’ensemble de l’Île-de-France, à l’exception de Paris (+ 1 %).

4. Le développement du digital

Une femme qui se sert d'un ordi et d'un smartphoneLa crise du Covid-19 a démontré l’importance de la dématérialisation des documents immobiliers et des actes notariés. La signature électronique à distance a permis de faire avancer certaines procédures, en dépit de la crise. Les professionnels, mais également les particuliers ont dû s’adapter à la situation en faisant recours au numérique. Les recherches immobilières, les visites virtuelles… Tout se déroule à distance.

5. Le changement de la politique du logement

Un grand bâtiment et quelques voitures dans la rue Depuis janvier 2021, il y a eu une modification sur le calcul des aides pour l’APL. En effet, les revenus perçus au cours des 12 derniers mois sont désormais pris en compte.
Concernant la location, les sites de location meublée doivent clairement afficher si l’offre provient d’un professionnel ou d’un particulier. Aujourd’hui les loyers dans le privé sont encadrés. C’est le cas dans les villes de l’Île-de-France comme Aubervilliers, Saint-Denis, Villetaneuse, Stains, Pierrefitte-Sur-Seine, La Courneuve ou encore Ile-Saint-Denis.

Plusieurs bâtiments dans une grande ville Previous post Immobilier : où peut-on acheter à Nantes ?
Plusieurs bâtiments autour de la tour Eiffel Next post Pourquoi investir en région parisienne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *